Traitement de la dépression

Comme bon nombre de maladies, il existe aujourd’hui des traitements appropriés pour chaque stade dépressif. Grâce à l’étroite collaboration entre plusieurs sciences (médecine, psychanalyse, les soins psychiatriques…), les spécialistes concernés ont su mettre en œuvre des nombreux traitements pour assurer une meilleure prise en charge des patients.

Que sait-on des traitements existants ?

La plupart des traitements contre les troubles dépressifs combinent la psychothérapie et les soins médicaux. Certains traitements comme la luminothérapie viennent souvent compléter les deux premiers. Les différents traitements existants exigent parfois l’hospitalisation du patient ou non. Comme pour tous les autres traitements, la collaboration étroite du malade est essentielle pour permettre une meilleure prise en charge au quotidien.

Quels sont les traitements administrés en cas de dépression ?

Il existe en effet plusieurs types de traitements en fonction des formes de dépression.

La psychothérapie : elle peut être appliquée à toute forme de dépression, quel que soit le degré d’évolution de la maladie. Cette méthode thérapeutique, dont l’impact est significatif sur le plan mental, contribue à atténuer les symptômes dépressifs chez le malade. Dans certains cas, les soins psychothérapeutiques sont complétés par un traitement médical à base d’antidépresseurs. La psychothérapie est généralement proposée par un centre médico-psychologique (CMP). Il s’agit d’un centre d’accueil et de soins qui regroupe plusieurs professionnels de santé (psychologues, assistants sociales, infirmiers,…). Cet établissement public assure la prise en charge complète de sujets dépressifs, depuis la consultation jusqu’à la sécurité sociale. Mais il existe aussi des cabinets spécialisés qui proposent une consultation et la prise en charge de cette pathologie en France.

Les antidépresseurs : appelés aussi psychotropes, ces médicaments agissent généralement sur le psychisme du patient. Ils peuvent être administrés en complément d’autres thérapies en cas la dépression. Les antidépresseurs peuvent agir comme un sédatif, un tranquillisant ou un stimulant. Mais dans tous les cas, ils contribuent à limiter les symptômes et les conséquences liées aux troubles dépressifs. Certains peuvent agir aussi sur la fatigue physique ou psychique. On distingue plusieurs familles d’antidépresseurs : les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (ISRS), les imipraminiques et les Imao, l’agomélatine et les autres antidépresseurs. L’effet des antidépresseurs n’est pas souvent immédiat. Il faut patienter quelques jours après le traitement pour voir une amélioration des symptômes.

La luminothérapie : ce traitement est généralement administré pour traiter les troubles dépressifs saisonniers (dépression due au dérèglement de l’horloge biologique). Cette thérapie consiste à exposer le patient à une lumière artificielle branche (de fortes intensités) à large spectre pendant une durée bien déterminée.

Les précautions à prendre en cas de dépression grave

Selon le degré d’apparition des symptômes et les conséquences sur un patient, une hospitalisation urgente est recommandée. Il est important de se conformer toujours aux avis du personnel traitant. Et lorsque le traitement requiert l’usage des électrochocs (décharge électrique d’intensité limitée au niveau du cerveau) sous anesthésie locale, alors il est nécessaire d’emmener le sujet dans un centre hospitalier spécialisé.
Avec les efforts de la recherche scientifique en cours, l’espoir de voir de nouveaux traitements des troubles dépressifs est permis.